NOUVELLE
Knokke-Heist présente le projet gagnant du Concours International d'Architecture Projectzone Casino
04-12-2023

Concours d'architecture

Knokke-Heist est l'heureux propriétaire d'un kursaal construit en 1929 selon les plans de l'architecte Léon Stynen. En partie grâce aux fresques mondialement connues de René Magritte, ce bâtiment est considéré comme un véritable temple de la culture, mais en partie à cause de son infrastructure obsolète, il ne peut plus offrir ou soutenir l'expérience globale de haute qualité souhaitée. La commune a lancé un concours international d'architecture pour repenser en profondeur le bâtiment existant et ses vastes environs. Le projet nécessite une approche à multiples facettes dans laquelle la conception originale de Stynen peut être reconstruite et restaurée, tout en laissant une large place à des interventions architecturales contemporaines de grande qualité. L'ensemble des environs du Kursaal fait également partie intégrante de la mission. L'objectif est de créer un nouveau phare qui ajoutera une nouvelle dimension au quartier dans les cent prochaines années et redonnera à l'endroit l'attrait d'antan.

"Il y a ici de la place pour quelque chose de tout à fait unique, une confrontation épurée entre l'ancien et le nouveau, quelque chose qui vise à redevenir la figure de proue de Knokke-Heist en termes de contenu et à apporter à Knokke-Heist une nouvelle dimension avec un attrait international, tout en respectant le passé". (extrait de la définition du projet pour les concepteurs)

Lors de la première phase, 26 équipes composées d'architectes nationaux et étrangers ont posé leur candidature. Le jury, présidé par Luc Deleu, a sélectionné cinq équipes qui ont été invitées à préparer une esquisse. Le 1er décembre 2023, le Collège des Bourgmestre et Échevins a entériné le rapport du jury en désignant l'équipe composée de Barozzi-Veiga, Tab Architects et Mosbach Paysagistes comme lauréate.

Le programme

Grâce à cette conception, Knokke-Heist disposera d'un espace événementiel de 5 400 m², divisible de manière flexible, avec une zone d'approvisionnement souterraine pour le trafic de marchandises. Cela permet de minimiser considérablement l'impact sur le voisinage à l'avenir. Les espaces événementiels se trouvent principalement dans la partie nord du bâtiment (côté mer). Une terrasse avec sky bar sera aménagée sur le toit. Le centre événementiel rénové permettra à Knokke-Heist d'accueillir des événements avec la même diversité et la même grandeur qu'autrefois.

La nouveauté réside dans l'ajout d'une salle d'art. Trois salles d'exposition multifonctionnelles superposées et de différentes hauteurs devraient permettre d'organiser des expositions novatrices avec des collections nationales et internationales.

Le nouveau projet prévoit également un espace pour une boîte de nuit. Le casino sera installé en sous-sol, sous le Canadasquare, de même qu'un restaurant et un bar à vins. De vastes patios apporteront la lumière du jour dans les différents espaces. Le parking public souterrain, relié au reste de l'événement, est doté d'un débarcadère pour les taxis et d'un service de voiturier.

L'aménagement de l'environnement vise un équilibre entre le pavage et l'entrelacement vert-bleu. L'espace est donné à la nature dans un espace ouvert cohérent entre la mer et la terre. De manière innovante, la verdure sera étendue sur et le long de la digue.

Le concept

La proposition gagnante pour le nouveau site du casino est une confrontation épurée entre l'ancien et le nouveau. Elle comprend des espaces événementiels, une salle d'art, une boîte de nuit, un casino, un restaurant et un bar à vin, ainsi qu'un parking. L'ambition est de restaurer la cohésion générale du bâtiment et de créer une cohérence avec les nouveaux ajouts. Le projet part d'une ligne claire entre les parties nord et sud du casino.

La partie nord du Kursaal, avec la façade vitrée du hall principal, sera reconstruite selon les qualités du projet moderniste initial de Leon Stynen. Dans cette section, la spatialité d'origine est assez bien préservée avec la salle des lustres centrale et une disposition symétrique des salles. La façade nord retrouve sa transparence d'origine et rétablit sa relation avec la mer. En prenant du recul, les concepteurs montrent à quel point la relation entre la mer, la digue et l'intérieur était forte.

La moitié sud a été remodelée à plusieurs reprises et constitue un labyrinthe d'espaces. De ce côté, une section sera supprimée pour permettre une extension plus forte à cet endroit. La nouvelle extension du côté sud, avec un design organique doux, renforce l'architecture existante. Le langage formel a un effet d'intégration et respecte la pureté du côté nord. C'est un ajout qui semble logique, qui apporte une continuité tout en étant suffisamment fort pour s'imposer de lui-même. Par rapport au volume existant, il n'y a pratiquement pas de construction supplémentaire en surface. Le parking et le programme du casino seront aménagés en sous-sol.

L'agencement chaotique du côté sud du bâtiment existant est résolu de manière réfléchie en créant une symétrie et une pureté avec le positionnement de la salle d'art - en tant que contrepartie de la salle Magritte. La salle avec la peinture murale de 1953 de René Magritte "Le royaume enchanté" devient le point de référence central de la nouvelle extension sud. Cette nouvelle extension sud est le volume de liaison entre le bâtiment existant et la nouvelle extension souterraine avec la scène du casino. Depuis le parking, les visiteurs peuvent marcher jusqu'au volume de liaison et traverser le Kursaal.

L'architecture, avec son jeu de métamorphose, de transformation et de duplication, l'idée d'une représentation qui n'existe pas, se lit comme le thème de l'œuvre de Magritte. La transparence restaurée du côté de la digue, le langage formel fluide et l'horizontalité de la façade sud s'appuient sur le langage formel de Stynen. La dichotomie entre le respect de l'existant et le désir d'une nouvelle identité se traduit par un nouveau volume unique avec une identité poétique pour Knokke-Heist. Ce projet vise à franchir une nouvelle étape dans l'histoire du Grand Casino, sans dépasser la capacité d'accueil de la zone environnante.

Faits et chiffres sur le design

La conception est telle que la partie souterraine du casino et le parking public, d'une part, et le Kursaal avec son programme de loisirs et de culture, d'autre part, peuvent être construits l'un après l'autre, en plusieurs phases. De cette manière, le casino actuel peut rester pleinement opérationnel pendant la première phase. Le coût total de la construction du projet, y compris la construction des abords, est estimé à 95 000 000 EUR hors TVA.

À propos des architectes et de l'équipe

La base de l'équipe de conception est la collaboration entre les deux cabinets d'architectes Barozzi Veiga et Tab Architects. Les deux cabinets sont expérimentés dans leur collaboration, ce qui n'est pas un luxe inutile pour mener un projet de cette envergure et de cette complexité à un résultat exceptionnel. Barozzi Veiga est un cabinet barcelonais de renommée internationale, fondé en 2004 par Fabrizio Barozzi et Alberto Veiga. Le portefeuille de Barozzi Veiga se compose principalement de bâtiments publics et son travail se concentre surtout sur la conception de musées. Le cabinet a remporté de nombreux concours et prix d'architecture, dont le prix Mies van der Rohe en 2015. Tab Architects est un cabinet d'architecture basé à Gand, fondé fin 2016 par Tom Debaere et Bert Bultereys. Tous deux directeurs généraux, ils avaient auparavant plus de dix ans d'expérience auprès d'architectes renommés. Ils ont depuis remporté plusieurs concours d'architecture. Ils décrivent leur travail comme la création d'espaces liés au contexte avec une identité pure. Les deux cabinets d'architecture ont déjà établi une collaboration fructueuse avec leurs propositions de projet gagnantes pour Abby (le nouveau musée dans l'abbaye de Groeninge à Courtrai) et le Musée juif de Belgique à Bruxelles. L'équipe de conception est complétée par Mosbach Paysagistes, un cabinet d'architecture paysagère basé à Paris, qui est responsable de la conception de l'aménagement paysager. Il a notamment été responsable de l'aménagement paysager autour du Louvre Lens.

Source : Knokke-Heist

Articles récents
NOUVELLE
Routes des réseaux sociaux Knokke-Heist
NOUVELLE
Exploration de la nature : Promenade dans les "Dunes du Zwin" - 10 mars 2024

Agent immobilier IPI 203.323 (Belgique)
Instance de contrôle : Institut des agents immobiliers IPI, rue du Luxembourg 16B à 1000 Bruxelles (IPI)
Soumis au code de déontologie IPI
RC professionnelle et cautionnement via SA AXA BELGIUM (N° de police 730.390.160)
Membre de CIB
Agence Het Zoute SA: TVA BE 0735.977.107
RPR Gent, afdeling Brugge
Compte tiers: BE38 0018 9234 1472

Veuillez accepter nos cookies svp.